Galette 9 : une galette des rois fainéants

Si vous passez par Passy, vous pouvez faire l’impasse sur cette galette passable au feuilletage passe-partout et au fourrage sans passion mais avec de la pistache, correct, sans plus ni moins (de sucre en tout cas), prouvant qu’un (bon) chocolatier n’est pas un pâtissier et que Régis n’est pas Debray. Part de galette pistache/griotte, 2€70 […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 8 : une galette dans les choux

La galette se galvaude et Popelini, censé être une sommité en la matière, en fait ses choux, gras (pas trop) et sucré (beaucoup trop) mais fait chou blanc car si la crème de ce chou fleure bon l’amande ne suffira pas à sauver ce chou pas chouette, trop ferme et pas assez craquant, de l’oubli. […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 7 : la « Maison de la Truffe » en truffe les siennes

Je n’aime pas qu’on me prenne pour une truffe et Gilles Marchal semble l’avoir compris, qui récidive avec une nouvelle galette à nouveau royale : un excellent feuilletage très croustillant même froid, un goût de truffe présent mais subtil, sans l’âcreté du terreux, une frangipane pas trop sucrée et des éclats de noisette (qui auraient […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Une « Sensation » qui ne fera pas

Sans cette crème pralinée à la noisette, bonne mais sans grand caractère, sans ces décors en chocolat au lait sans intérêt, c’est sûr, sans ça, c’est sensass, ce soyeux soupçon de baba punché au peps plein de punch et de vieux rhum. Mais que cela ne vous monte pas à la tête, ce n’est bien […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 6 : une galette agrume agréable à grailler

Si cette galette galvanise, c’est surtout grâce à son fourrage moelleux où le bon goût de frangipane est délicatement rehaussé par la mandarine (plutôt meilleur non réchauffé sinon un côté gras s’en dégage) car la Kara-Mandarine m’endort avec son feuilletage sans caractère et à la limite de l’estouffadou. Galette Kara-mandarine, 5€ chez Karamel, 67 rue […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 5 : Thoumieux ? Pas tout.

Quand Thoumieux met la main à la pâte, ça se voit, il y en a, et heureusement qu’elle est bonne (même si elle manque un peu de beurre) et croustillante car elle étouffe de sa présence cette galette au galbe galant qui se voulait de gala au galabé, ne laissant que peu de place au […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 4 : « Casse-Noisette » a l’amande

Jeffrey Cagnes gagne des galons avec cette galette au gourmand et généreux fourrage frangipane/caramel beurre salé qui demande à être réchauffé pour que les saveurs s’expriment pleinement et pour compenser un feuilletage au goût banal et franchement mollasson, heureusement compensé par le craquant des éclats de noix de Pécan caramélisées. Galette au caramel beurre salé […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 3 : quand la galette entre en seigle

Le Moulin de La Galette se devait d’avoir la sienne et c’est chose faite avec Gilles Marchal. Un feuilletage où l’espiègle seigle s’égaye, croustillant même froid (cela tombe bien : réchauffée, cette galette perd de sa légèreté et de son intérêt), un goût prononcé d’agrumes avec légère amertume qui apporte de la fraîcheur et contraste […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 2 : le « Café Pouchkine » se prend pour Frankenstein

Et la galette Création est sa créature, mais prendra-t-elle vie ? Avec un (tout petit) peu de feuilletage (au bon goût de beurre, l’un des rares) aérien abattu en plein vol par un crumble amandes/noisettes au bon d’agrumes mais pléthorique, consistant et bourré de sucre, cette création crée le doute voire le malaise : est-ce […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Galette 1 : et Hévin vint. Et vainc ? En vain…

Un feuilletage quelconque (le beurre, figurant pourtant en seconde place dans la liste des ingrédients, a du servir à autre chose, dommage que je ne manque d’imagination) et omniprésent, un fourrage chiche au chocolat et frangipane où l’amande brille surtout par son absence, voilà une galette qui me sera plus resté sur l’estomac qu’en mémoire. […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Les galettes qui se gamellent, celles à couronner

Enfin l’ouverture de la chasse aux fèves ! Avec encore sous les yeux les cernes du bois dont on fait les gueules et les bûches (enfin sorties du foyer), voilà que les galettes nous tombent sur le paletot. Si pour goûter au goûter les galettes que les pâtissiers pour bibi fricotèrent je suis le roi, […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Un beau coup, cette boule cool pour une bûche pas cageot

Après le sapin, c’était dans l’ordre des choses, il fallait que Landriot l’aboule, la boule. En me les foutant au passage : durant le trajet pourtant court, la gelée a dégelé, du coup, boum, la boule s’éboule, ce qui n’en facilite pas la dégustation qui s’annonce par ailleurs gustativement ardue car David Landriot montre qu’il […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Entremet Marron-Fruits Rouges de Sadaharu Aoki

I go nuts for chestnuts* (c’était notre séquence jeux de mots sans frontière) alors quand Sadaharu Aoki (celui qui a – à mon avis, rarement humble – redéfini les standards de la tartelette au caramel beurre salé avec ce que je considère être la meilleure pâtisserie que je n’ai jamais mangée) s’en empare, j’en attends […]

0 Commentaires En lire plus ... »

La « Duchesse » a du chien

Dans la famille « Marquis de Ladurée », je voudrais la « Duchesse ». Bien que Versailles me fut conté et que Ladurée excelle à entretenir le mythe autour de ses origines, j’ignorais tout de son existence, oubli réparé car la Duchesse, Ladurée l’a du rêver royale pour qu’elle soit aussi noble, par ses origines notamment : les décors […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Le blues du Black de Blot

Résumé de l’épisode précédent : nous fûmes fumasses et marrons avec la bûche homonyme et guettions son come-back : ce sera un come Black car Jonathan Blot qui s’était mis dans le rouge travaille au Black pour se sortir du pot au noir où il s’était fourré et nous propose à l’achat : Noir. Qu’on […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Une bûche un peu éteinte

Quand on acquiert une bûchette Marroni à la Maison du Chocolat, les ingrédients ne font pas mystère. Et de fait je fus marron et chocolat* car si le marron est une crème, qui préfère la rondeur aux conflits, l’allier au chocolat au lait est justement conflictuel : un manque flagrant de complémentarité pour une dégustation […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Enfin une bûchette qui met le feu

Les plus courtes sont les meilleures me dis-je souvent pour me rassurer puisqu’on me le dit rarement (ça en dit long) et cette bûche praliné/citron de Philippe Conticini est là pour nous le rappeler : petite (presqu’une bûchettette) mais procurant un grand plaisir, que de choses avons-nous en commun décidément, à commencer par un très […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Encore une bûche qui trébuche

Une bûche + une bûche + une bûche, cela finit par en faire un tas qui pèse autant sur l’estomac que sur le porte-feuille alors autant dire que cette bûchette aux marrons est la bienvenue, avec son petit prix et ses dimensions généreuses. Mais est-ce une nouvelle embûche dans ma chasse au trésor ou est-ce […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Un amour de pomme pour ma pomme

Pas de quoi tomber dans les pommes mais voilà une bûche qui envoie du bois : tombée toute droit du jardin des hespérides, cette pomme de toutes les tentations invite au péché mais ne sera pas celle de la discorde tant ses saveurs appellent à l’harmonie. La coque en chocolat, d’enfer (pas blanc, au lait), […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Qui veut des vœux ?

En veux-tu ? En voilà : (Ohhh, un chat qui parle ! 2017 commence bien.)

0 Commentaires En lire plus ... »

Mon beau sapin, roi des faux frais

(ce sapin s’est mis sur son 31, l’occasion rêvée pour ce réveillon.) Le coeur au repos, les yeux bien sur terre, c’est repu la peau du ventre bien tendue que pourtant la misère m’assaille au détour d’une mesquine missive de ma némésis mon banquier : mon compte en banque crierait famine; en ces épiques époques […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Y’a bon « Bon »

Obligeant, « Bon » est un trésor de générosité : le marron et les mandarines confites abondent et se bonifient l’une l’autre. Bon, « Bon » a beau faire, on ne va pas se mentir, si côté saveurs, c’est bonard, côté finitions, c’est plus en bâclant qu’emballant : les vermicelles en crème au beurre parfumée au marron et la […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Chez Thierry (l’affront) et Tania (pas de quoi)

(Ça vous fait rêver ? Qu’est-ce que vous faites encore là ?) Tania a plusieurs passions dans la vie : coudre, broder, tricoter, tresser, tisser et accessoirement seconder son mari dans son travail de boulanger chez Pains & Saveurs. Alors quand ils ont reçu un deuxième prix à un concours, c’est tout naturellement qu’elle a […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Et la « Tendresse », bordel?

Enfin un peu de Tendresse dans ce monde de bûches. Mais une bûche à la noix ? Oui, mais du Périgord, avec un peu (trop peu) de châtaigne. Ça fleure bon le sud-ouest, ça sent bon pour le tiroir-caisse mais le terroir, qu’est-ce sans une certaine âpreté, une constitution robuste et de la franchise dans […]

0 Commentaires En lire plus ... »

« Monsieur Benjamin », homme de paille plus que de pâte

« Monsieur Benjamin » est le nom d’une pâtisserie, pardon, d’une “art pastry shop”* située dans le 4e et, croyais-je sottement, le nom du pâtissier, mille excuses, du “pastry chef”. Quelle ne fut pas ma surprise en regardant l’offre en gâteaux, oups, en contemplant le design looké des “street tartes”* d’y trouver la bûchette 1887, la Berri’o […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Quand choco/poire rime avec désespoir

Chers lutins du SAV du Père Noël, Non contents d’oublier années après années d’offrir un manuel de savoir-vivre à mes voisins, des idées à Hollande, un cerveau à mes enfants, des seins à ma femme (la bouche par contre elle l’a bien reçue), un cœur à mon banquier, un foie à Renaud (et des cordes […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Jonathan : des mieux !

Quand on n’a rien à dire autant l’écrire mais cette bûche marron/cassis est peu amène avec les auteurs de blog en mal d’inspiration (et mal de tête et mal au cœur et crise de foie et la rate qui s’dilate le gosier anémié et l’pylore qui s’colore) tout comme l’auteur de cette pâtisserie déjà oublié […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Ce que je vous souhaite de ne pas manger pour ce réveillon

Si votre réveillon s’est inexplicablement bien déroulé, si votre belle-mère a enfin rangé sa langue, votre femme ses poncifs philosophico-débilo-mystiques made in Paulo Coelho, votre beauf son petit bréviaire de politique pour les nuls d’extrème-gauche/de gauche/de droite/d’extrème-droite* et grand-père ses diatribes sur la bonne guerre (qu’il n’a pas connu mais qu’importe) qu’il faudrait à ces […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Allons voir si devant une souris des hommes frissonnent

Si ce n’est à courir nu dans les rues de Paris la nuit ces temps-ci (ce que la morale et la police réprouvent), le grand frisson se fait rare de nos jours. C’est pourtant ce que nous promet « Une Souris Et Des Hommes » polissonne à travers cette bûchette citron/bergamote/pamplemousse, garantie sans gluten pour les bobos […]

2 commentaires En lire plus ... »

Grand Jeu Test : quelle bûche êtes-vous ?

Le réveillon approche et il vous faut encore choisir la bûche. Quel fardeau tant le choix est vaste ! Rassurez-vous, je pense à mes lecteurs et vous propose ce petit test pour vous sortir de l’embarras : – Vous êtes plutôt 1) lumpenprolétaire et œufs de lump 2) oligarque et caviar – Vous raffolez 1) […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Les Recettes de Coco |
Mesdelicieusesgourmandises |
Les gourmandises de sevmam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Denis6464
| Découvrez la cuisine espagn...
| Theglacepassion